J'agis

Un salarié et un bénévole : le binôme complémentaire chez Habitat et Humanisme [N°2]

Découvrez habitat et humanisme

Publié le 13 septembre 2021 par Léna Bauer

Chez Habitat et Humanisme, de nombreux binômes bénévole-salarié travaillent ensemble, parfois depuis plusieurs années, dans tous les métiers de l’association. Portraits croisés de ces duos complémentaires.

 


Jérémy​ Guérin et Christiane Le Bras, la Gestion locative adaptée

  • ​​​​Jérémy​ Guérin travaille chez Habitat et Humanisme depuis 2010, et est aujourd’hui responsable GLA (Gestion Locative Adaptée) de la Direction Territoriale Sud-Est.
  • Christiane Le Bras est ingénieure travaux de formation, et bénévole GLA dans le groupe local Seine-et-Marne depuis 2018.

Jeremy Guerin Et Christiane Le Bras

Comment se concrétise une gestion locative adaptée (GLA), par rapport à une gestion locative classique ?

Jérémy : « Adapter » c’est le maitre mot au sein d’Habitat et Humanisme Ile-de-France. C’est une gestion plus rapprochée, on passe beaucoup de temps sur chaque étape du parcours du locataire. Bénévoles, travailleurs sociaux, comptables, etc., on est tous acteurs de la GLA ! 

Christiane : On parle de gestion locative adaptée car on accompagne nos locataires. Après quelques mois dans les lieux, on fait une visite de courtoisie afin de voir comment les locataires gèrent leur logement, s’ils l’utilisent correctement, s’il y a des choses qui restent encore floues. Les conditions d’habitation doivent être impeccables ! 

Comment travaillez-vous ensemble ?

Christiane : Je suis le premier lien avec les locataires. Étant sur place je peux remonter facilement les informations à Jérémy : je suis très au fait des dates de mouvement de locataires. Je réalise même parfois les états des lieux d’entrée.

Jérémy : Christiane prend beaucoup d’initiatives, son approche technique lui permet de diagnostiquer les choses ! On intervient sur le territoire Sud-Est (départements 91, 93, 94 et 77), qui est assez éloigné du siège situé à la Porte de Montreuil, donc travailler en binôme est un réel avantage. Christiane est au courant de tout ce qui se passe.

Comment avez-vous accompagné les locataires durant l’année 2020, marquée par la crise sanitaire ?

Jérémy : Pour garder le lien, nous avons contacté de nombreux locataires par téléphone. Nous nous sommes organisés avec les travailleurs sociaux et les bénévoles pour prendre de leurs nouvelles. On a dû s’adapter à chaque profil car ils n’ont pas les mêmes besoins, ni les mêmes fragilités. Durant cette période, nous avons pu compter sur les artisans (plombier, électricien) qui ont maintenu leurs activités et qui ont donc pu intervenir chez les locataires en cas de problèmes techniques.

Christiane : En temps normal, je rends visite aux locataires, je m’assure que tout se passe bien, qu’ils ont un usage sain de leurs logements (aération…). Forcément, nous avons connu un petit temps d’arrêt et avons dû adapter notre accompagnement. Dès que cela a été possible, les visites chez les locataires ont repris, en portant un masque et en respectant les gestes barrières. ​