J'agis

Bienvenue au Mans, Alghali !

citeplantagenet-lemans-72-pc-5-2.jpg

Publié le 10 décembre 2018 par Sarthe-Mayenne

Depuis quelques semaines, à la demande de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS), Habitat et Humanisme Sarthe-Mayenne loge et accompagne trois réfugiés. Alghali est l’un d‘eux. Il est accompagné notamment par Philippe, nouveau bénévole, et Sylvie (voir photo).

 

Il se prénomme Alghali, est originaire du Soudan, et a obtenu cette année le statut de réfugié, dans notre pays, après avoir quitté le sien depuis plusieurs années. Une proposition de logement lui a été faite au Mans où il est reçu par l’association Habitat et Humanisme. Notre objectif : l’accompagner vers l’autonomie.

C’est ma première mission au sein de cette association que je viens de rejoindre. Disposant de plus de temps libre depuis que je suis retraité, j’ai envie d’en consacrer une partie à l’assistance aux personnes les plus défavorisées. Ainsi, me voilà très vite part du binôme accompagnant Alghali.

Alghali a appris à s’adapter aux situations nouvelles. Il a dû cultiver, développer la volonté, la patience, la ténacité. Les aventures de sa vie de voyageur l’ont certainement amené à se méfier des rencontres humaines qu’il pouvait faire et pourtant un sourire éclaire son visage chaque fois que nous le retrouvons. Nous l’aidons à s’installer dans un appartement, « son appartement » dorénavant.

Je remarque dès le deuxième jour qu’il a rempli une vasque de bonbons et l’a exposée au milieu du séjour comme un présent pour lui et tous ses visiteurs. Il a très certainement gagné en autonomie au cours de ces dernières années, marquées par les découvertes de nouveaux pays, de nouvelles personnes, et de nombreuses démarches administratives, … Néanmoins, très vite on se rend compte que les difficultés de la langue, la solitude sont des freins à son intégration et à son épanouissement. Il partage avec nous ses rêves de travailler et de pouvoir faire venir son épouse auprès de lui. Au fil des échanges, j’apprends qu’il est passionné de football, pratiquait ce sport au Soudan et qu’il a même participé à la fête sur les Champs Elysées après la victoire de l’équipe de France à la dernière Coupe du Monde. « L’accompagner » doit lui permettre de pouvoir rapidement s’exprimer dans sa passion et dans un environnement adapté à ses possibilités. C’est en ce sens que nous l’aiderons.
Plus tard, c’est Alghali lui-même qui pourra témoigner de ce que nous lui avons apporté, mais de nombreux passages dans des pays autres que le mien m’ont déjà montré combien la bienveillance des personnes habitant dans le pays d’accueil était source de riches expériences et d’émotions.

Philippe

Facebook