J'agis

La Maison Relais de Challans a fêté ses 10 ans le 19 mai 2017

avril-mai-2017-156.jpg

Publié le 21 novembre 2017 par Vendee

C’était il y a 10 ans déjà…

En 2007, Bernard Devert, fondateur d’habitat et humanisme, venait à Challans pour inaugurer le Relais Fleuri.
Dix ans plus tard, il était de retour pour constater le chemin accompli.
C’est le 31 mai 2007, qu’Alice BOSSY présidente d’habitat et humanisme Vendée a remis officiellement les clés de la maison Relais. Le Relais Fleuri a vu le jour, après plusieurs mois de travaux, en lieu et place de l’ancienne gendarmerie de Challans.Ce lieu de vie se compose de 12 logements indépendants associés à des espaces collectifs. Il est encadré par Cécile Bolteau responsable, Pierrick Morit animateur et plusieurs bénévoles dont Annie Jumiaux (responsable de l’antenne habitat et humanisme de Challans).

 

 

« Le recul de la pauvreté est encore insuffisant » estime Bernard Devert

Le Relais Fleuri permet d’accueillir et d’accompagner des personnes en difficulté pour les aider à se reconstruire. Il ne s’agit pas seulement de logements, les résidents participent à des ateliers animés par Danielle, des sorties, des repas communs, qui permettent beaucoup d’échanges.
La Maison Relais travaille avec les partenaires sociaux afin de mieux accompagner les résidents dans leur quotidien.

Lors de cette cérémonie d’anniversaire, Bernard Devert a félicité le personnel de la Maison Relais. En leur rendant hommage, Bernard Devert a également évoqué le chemin qu’il reste encore à arpenter.
« Le recul de la pauvreté est encore insuffisant » a-t-il estimé.

Un hommage auquel s’est joint Serge Rondeau, maire de Challans et qui a appelé : « à être attentif et à regarder autour de soi »
Les responsables du Relais Fleuri sont conscients des difficultés et enjeux à venir :
« parfois, nos efforts sont finalement insuffisants parce que les besoins changent et grandissent. Il nous faut nous adapter et créer de nouveaux partenariats » décrit Jean-Marie Barcat actuel président d’habitat et humanisme Vendée.