J'agis

Témoignage de propriétaire solidaire

Propriétaire solidaire

Publié le 17 juin 2020 par m.slachetka@habitat-humanisme.org

Alain

 

Alain Dubreuil fait parti des propriétaires solidaires de l’Agence immobilière à vocation sociale (AIVS) de Nantes, il a raconté son expérience à HÉLÈNE BIELAK, journaliste pour le magazine les Autres Possibles:

Depuis 2010, il loue son T3 de 52m2, situé en plein centre de Nantes pour 380€ par mois.
Alain Dubreuil a rénové entièrement son T3 en ne déboursant que 8 000 € sur les 50 000 € du coût total des travaux. Grâce à la convention avec l’Agence nationale de l’habitat.
En effet, l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) peut prendre en charge la majeure partie des frais, moyennant quoi le propriétaire s’engage à louer son bien à un tarif très social.

 

Je trouve que le logement est devenu un objet de spéculation alors qu’il s’agit d’un besoin premier. En plafonnant mon loyer, je permets à une personne en situation de précarité d’accéder au logement et je participe à la pondération des prix des logement

 

Cet appartement, ma femme et moi en avons hérité de sa mère. Nous avons hésité à le vendre mais nous y étions attachés. Le louer de cette manière permet de le garder mais de lui donner un sens. La meilleure des récompenses, c’est de voir quelqu’un en difficulté y entrer, et redresser la tête au fur et à mesure.

 

En Loire-Atlantique, l’AIVS d’Habitat et Humanisme compte 184 logements, dont 90 % dans l’agglomération nantaise.

Facebook