J'agis

Bernard Devert à Marcq en Baroeul : « Ne désespérez pas de cette société ! »

Dsc 0189

Publié le 27 novembre 2018 par Pascale Angleys

« Réconcilier l’économique et le social » pour « remettre l’argent à sa place », au service d’une volonté de faire reculer l’exclusion. Tel est le message que Bernard Devert président fondateur d’Habitat et Humanisme est venu faire passer à la Cité des Échanges de Marcq en Baroeul, le 21 novembre dernier. A ses côtés, Pierre Alain Vielvoye président du Conseil d’administration d’ADEO (Leroy Merlin…) a rappelé l’importance d’une « entreprise responsable » dont l’un des principes doit être « l’humain d’abord ».

 Créer « autre monde » dont la solidarité serait la loi

Cent cinquante personnes du monde économique et du monde associatif ont répondu à l’invitation d’Habitat et Humanisme à participer à cette soirée d’échanges. Il s’agissait de présenter les principes et les objets de l’entreprise sociale fondée par Bernard Devert pour assurer le logement des plus défavorisés. Pour le président national il s’agit de créer un « autre monde » dont la solidarité serait la loi. « Ne désespérez pas de cette société » a-t-il lancé à tous ceux qui s’inquiètent de l’avenir incertain de l’humanité.

Pour Habitat et Humanisme, il importe d’encourager la philanthropie mais aussi d’associer l’entreprise et la rendre également responsable « pour un monde plus solidaire ». Ce que le responsable d’ADEO a présenté comme une obligation : « l’entreprise ne peut se développer que dans un environnement bienveillant » et c’est pourquoi les magasins de la chaîne développent au niveau local des partenariats avec les acteurs de leur territoire pour favoriser le bien-être de tous. A ses côtés, Nicolas Cordier (Responsable RSE Leroy Merlin) a présenté quelques exemples de collaborations qui favorisent localement la rénovation des logements.

Philanthropie, Investissement solidaire, Propriété solidaire…

Pour Françoise Delevoye, présidente régionale, la soirée était l’occasion de présenter les outils de l’association pour développer son action : la philanthropie, l’investissement solidaire ou la propriété solidaire. Mais c’était aussi, pour elle et les militants nordistes, l’occasion de présenter l’objectif principal de l’association : rendre responsables et acteurs de leur propre vie des personnes mises à l’écart qui, dans un logement adapté, retrouvent dignité et valeur.

Présent à cette réunion, Daniel Barnier, Préfet délégué à l’Egalité des chances, a rappelé combien l’intervention des donateurs et des bénévoles d’Habitat et Humanisme était importante, en complément des actions de l’Etat dans une région marquée par les difficultés de nombreux habitants.