J'agis

L’histoire de nos résidents en EHPAD, un cadeau pour les fêtes

Habitat et Humanisme Soin

Publié le 22 décembre 2020 par Habitat et Humanisme

Habitat et Humanisme Soin

 

Paroles de résidents de l’un de nos EHPAD solidaires au sujet des services civiques

« C’est positif pour nous, on a besoin de la jeunesse. Elle aussi, je pense, il faut qu’elle nous connaisse. Je dirais que c’est un chassé-croisé de différentes générations. Oscar, par exemple, au début je le taquinais, du haut de ses 25 ans, par rapport à mon âge, c’était très jeune. Mais après on s’est bien entendu. J’aimais bien quand il venait s’assoir au pied du lit, il m’expliquait sa vie. On est allé faire des pique-nique sur la place, des brocantes, on a bien ri. On est allé à l’orchestre pendant la semaine bleue. Ils nous mettaient dans nos fauteuils roulants, nos deux-chevaux, sans moteur, sans pollution, et on était parti. Il faut du temps pour que l’on apprenne à se connaître. Reconnaître les voix, les façons de rire et d’être, pour que tout le monde se sente à l’aise. » Jeanine, résidente 

 

Habitat et Humanisme Soin Habitat et Humanisme Soin Habitat et Humanisme Soin

 

« Ils apportent beaucoup par leurs sourires et leur jeunesse, c’est vraiment très agréable, on les sent prêt à donner quelque chose. Les services civiques sont très importants, je pense que ça devrait être obligatoire. Ça les ouvre sur les autres, je pense que Mélanie et Oscar avaient déjà l’habitude, mais je connais des jeunes qui auraient besoin d’une telle expérience, et c’est aussi bien pour eux que pour nous. »

« Je me souviens de Noël, et Laurie. C’est avec elle que j’ai fait le café des noctambules. Valentin me parlait de l’Espagne, on passait des bons moments. On jouait à la pétanque, on faisait souvent des repas conviviaux. »  

 

Habitat et Humanisme Soin Habitat et Humanisme Soin Habitat et Humanisme Soin

 

©Christophe Pouget