J'agis

Mobilisation de logements pour des femmes victimes de violence

 Dsc8392

Publié le 30 avril 2020 par Marion Cheynet

La quarantaine imposée par le confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie de Covid-19, constitue malheureusement un terrain favorable aux violences conjugales et intra-familiales. Dès le début du mois d’avril, les signalements pour ce type de violences ont augmenté dans des proportions inquiétantes.

Dans ce contexte, la région AURA a lancé un appel à tous les acteurs du logement du territoire susceptibles de disposer de logements vacants. leur mobilisation a permis de mettre à l’abri une centaine de femmes victimes de violences conjugales pendant la durée du confinement.

Parmi eux, Habitat et Humanisme Rhône a proposé 10 logements de son parc, qui étaient en cours d’attribution et donc encore vacants au début du confinement. Il s’agit de 4 grands appartements en centre-ville initialement destinés à des colocations étudiantes, et 6 logements meublés dans deux de ses résidences.

C’est l’association Viffil, qui intervient depuis 40 ans auprès des femmes victimes de violence, qui est locataire en titre de ces logements dans le cadre d’une convention d’occupation temporaire d’un mois renouvelable. Parmi les femmes en détresse qui prennent contact avec elle, Viffil identifie celles qu’elle peut mettre à l’abri dans un les logements proposés par Habitat et Humanisme Rhône, elle assure ensuite leur accompagnement social, qu’elle poursuivra à la sortie de ce logement provisoire. La Région quant à elle s’engage à rembourser les loyers.

Facebook