J'agis

Se laisser embarquer dans le monde merveilleux des contes

Img 0011

Publié le 2 septembre 2022 par Escales Solidaires

Ce 19 août, après les fortes pluies qui ont mis fin à la canicule, les rues de Lyon quasi désertes respirent. La ville semble engourdie. Pourtant, quelques personnes franchissent la porte de l’escale du 6 pour écouter les contes racontés par Anne Grisard. Plusieurs ont déjà assisté à la précédente séance ou participé à l’un des ateliers peinture et poésie japonaise également proposés par Anne.

Médiatrice culturelle à la médiathèque du 6ème, Anne, qui possède plus d’une corde à son arc, est aussi  impliquée dans une association de conteurs. Elle est ravie de cette première collaboration entre l’escale du 6 et la médiathèque : « C’est une très bonne idée et j’ai tout de suite été partante. Nous avons d’abord accueilli quelques passagères et passagers, leur avons fait découvrir la médiathèque que certains fréquentent depuis quand d’autres la connaissaient déjà ».

Hommage aux arbres, nos amis de toujours

En début de séance, les conversations vont bon train, autour des spectacles gratuits durant l’été à Lyon, du climat, des intempéries et autres préoccupations quotidiennes. Adel, un enfant venu avec ses parents, s’amuse des sons qu’il produit avec la guitare mise à disposition dans l’espace détente. Patiente, Anne attend que le silence s’installe pour commencer sa lecture. Passionnée de botanique, elle a choisi cette fois des contes qui évoquent des arbres que les êtres humains ont toujours vénérés : chêne, platane, peuplier, cèdre du Liban, hêtre, if et même genévrier ou encore le plaqueminier, arbre à kakis qui nous vient du Japon. « La fois précédente, nous avons visité différents pays et cultures », rappelle-t-elle. « Il y avait un arbre par pays, pour la Grèce c’était l’olivier », se souvient Monique. « Je vous ai aussi lu un conte indien qui rend hommage à la générosité et l’altruisme », ajoute Anne qui improvise un petit exercice de mémoire.

Img 0003

Distrayants et instructifs à la fois

Ces contes très anciens, que la médiatrice a réécrits avant de les livrer à son auditoire, sont riches en enseignements. Botanique mais aussi histoire, géographie, relations humaines dans différentes cultures et époques, ils sont une mine d’informations. A la fin de chaque conte, les questions fusent. « Si on voulait analyser chacun de ces textes, on y passerait des heures ! », s’exclame Anne en riant tout en apportant des réponses. C’est ainsi qu’on apprend que le chêne possède un feuillage marcescent qui se fâne en automne mais ne tombe pas avant le printemps, que les platanes existaient en Inde bien avant d’être introduits chez nous, que le bois d’if, très résistant, était utilisé pour fabriquer flèches et outils, ou encore que le genévrier, dont les fruits comestibles remplaçaient le poivre autrefois, demeure vert en hiver. « Et les baies de genièvre entrent dans la composition du gin », précise Evelyne. « On prend toutes sortes de cours à travers les contes, même des cours de français ! « , s’amuse-t-elle en évoquant le plaqueminier.

Img 0007

Grands et petits captivés

L’histoire du genévrier terminée, Adel, même s’il ne comprend pas tout à son âge, en redemande : « Une autre, une autre ! ». Monique renchérit : « D’accord pour continuer, moi je suis à fond ! ». Les autres acquiescent et Anne ne se fait pas prier !

Page après page, l’attention grandit et chacun se laisse transporter dans des univers souvent étranges, toujours surprenants et envoûtants. Une parenthèse paisible dans un monde imaginaire qui nous déconnecte du quotidien et nous détend. Les passagères présentes expriment leur satisfaction ou leur gratitude. Martine remercie Anne « J’ai beaucoup aimé les ateliers peinture et conte ». « On sent que vous êtes passionnée par les histoires, les arbres », apprécie Annick. « Les arbres font du bien, on se ressource auprès d’eux », ajoute Evelyne.

 

Avant de clore la séance, Anne dévoile l’organisation d’un temps festif à la rentrée : « Peintures et poèmes réalisés pendant les ateliers que j’ai animés ici seront exposés à la médiathèque en octobre. Vous pourrez venir récupérer vos œuvres. De belles choses ont été offertes par les passagers, en peinture comme en poésie », conclut-elle avec enthousiasme.

 

Marie Anne Ichter, reporter bénévole

221908 0019