J'agis

Maintenir une scolarisation à distance pour nos jeunes locataires

20200416 Decazeville Soutien Scolaire Rojda

Publié le 28 avril 2020 par Marion Cheynet

Dans certaines familles, la mise en place de l’enseignement à distance imposée par le confinement se heurte à de nombreux obstacles :

• manque de matériel, absence de connexion internet, méconnaissance des outils,… la fracture numérique est bien réelle pour les personnes à faibles ressources qui n’ont ni les moyens de s’équiper ni les moyens de se former ;
• manque de disponibilité notamment dans les familles monoparentales lorsque le parent seul doit faire classe à plusieurs enfants, ou s’occuper en même temps de tous petits qui réclament beaucoup d’attention ;
• manque de temps lorsque l’un voir les deux parents occupent un emploi essentiel en cette période de crise : personnel soignant, aide à la personne, caissier, ouvrier du bâtiment, … ;
• enfin la barrière de la langue ou un niveau d’étude insuffisant rendent parfois impossible le suivi des devoirs par certains parents.

Un des enjeux principaux pour nos équipes d’accompagnants sur le terrain est donc de repérer les situations à risque en terme de décrochage scolaire et de proposer des outils et un accompagnement adapté.

Plusieurs actions ont ainsi été mises en place :
• Audit des besoins ;
• Sollicitation de partenaires et mécènes pour récupérer du matériel informatique ;
• Installation du matériel chez les familles, dans le respect des gestes barrière et aide à l’achat d’abonnement internet pour les familles non connectées ;
• Soutien et accompagnement téléphoniques des enfants et des parents, qui seront poursuivis après le confinement.

Cette crise met en évidence la nécessiter d’avancer sur l’inclusion numérique, un chantier sur lequel Habitat et Humanisme est mobilisé depuis plusieurs années.

Facebook

Témoignage en Côte d'Or

Rosette, élève de 3ème et François, bénévole accompagnant

Rosette : J’ai 15 ans et je suis en classe de 3ème. J’ai 3 sœurs et je suis confinée avec elles et mes parents. Je sors quelque fois pour prendre l’air. Je reçois des cours par mes professeurs et j’ai 2 fois une heure de cours par semaine en téléconférence. J’ai déjà travaillé 6 fois avec François : maths et sciences

François : J’ai 67 ans, retraité, bénévole chez Habitat et Humanisme. Je me suis mis à disposition pour assurer du soutien scolaire et en plus de Rosette, je soutiens aussi Souhaib mais c’est moins fréquent.

Notre façon de travailler : Quand Rosette a besoin d’aide, elle envoie ses fiches de devoirs par messagerie, nous convenons alors d’un rendez-vous et les échanges se font sur Skype. J’ai un paper board qui me sert de support pour faire les exercices ensemble et qui permet à Rosette de voir ce qui est écrit. L’outil est bien adapté.


Capture D’écran 2020 04 29 À 09.56.06

Ce que Rosette a apprécié : Cela m’a permis de progresser dans certaines matières et j’aime bien la façon de faire. Cela me permet aussi de ne pas être trop perdue car il n’y a pas mes professeurs.

Ce que François a apprécié : En plus de la joie de me rendre utile, ces cours m’ont permis de retrouver des notions inutilisées depuis des années et de les partager en essayant d’être à l’écoute des notions que Rosette maîtrise moins.