J'agis

A vous résidents, familles, et acteurs, à quelque titre que ce soit, de la vie des établissements du réseau de La Pierre Angulaire

shutterstock-Copie-e1476800472912.jpg

Publié le 19 mars 2020 par Eve-Marie Bodin

La guerre déclarée au coronavirus sera gagnée. Elle le sera avec le concours des soignants mais aussi celui de tous en acceptant de désarmer à l’inessentiel pour préparer ce jour d’après qui arrivera d’autant plus vite qu’il sera celui d’une active solidarité.

D’un mal peut sortir un bien. Il ne suffit naturellement pas de l’attendre, il faut le construire. Aussi, dans cette logique de guerre, ce moment porte un nom : la résistance.

Ce temps n’est pas facile, les hôpitaux sont sous tension, le confinement conduit les personnes âgées et leurs proches à une plus grande inquiétude en raison de la suppression des visites.

Le confinement déclaré fait l’objet d’un réel consensus. Ne traduit-il pas une réponse juste appelant la mobilisation de chacun contre ce qu’il est convenu désormais de nommer une pandémie.

Comme dans toute situation de crise, il convient effectivement de se hisser au meilleur de soi-même qui anticipe une plus grande cohésion sociale dont la Nation a tant besoin.

La cohésion est le fruit d’une cohérence, non pas d’un imaginaire mais de liens qui se tissent. Tel était l’enjeu d’une réunion tenue en urgence avec les directeurs des établissements et l’équipe soignante du siège, animée par le Docteur Emile Hobeika, en concertation avec ses confrères, médecins coordonnateurs.

Cinq propositions sont formulées à savoir :

  • favoriser les appels téléphoniques,
  • appel par visio- avec différents moyens : Skype, WhatsApp, FaceTime, Messenger… : tablette, ordinateur portable, ordinateur fixe et téléphone portable mis à disposition par l’établissement ou par les salariés. Des membres du personnel sont dédiés à cette tâche,
  • courrier entre les familles et les résidents,
  • courrier de bénévoles (dessin d’enfants, poèmes…) pour les résidents,
  • messages vidéos envoyés par les familles et diffusés par l’établissement aux résidents sur un support adapté : télévision, tablette, ordinateur.

Ces mesures seront accompagnées autant que faire se peut par un salarié.

Une bonne nouvelle, nous n’avons à ce jour aucun cas de coronavirus dans nos établissements. Nous ne crions pas victoire, la guerre n’est pas finie mais ce qui est certain, c’est que les batailles livrées chaque jour par les soignants en offrant aux résidents une sur-attention aux soins ne sont pas étrangères à ce résultat encourageant.

Vous, parents et proches des résidents, acceptant la distance douloureuse qu’entraîne l’interdiction d’entrer dans les EHPAD, vous êtes aussi de ceux qui luttez pour que, lors de ce jour d’après que tous attendons, nous soyons réunis.

De tout cœur merci dans cette fraternité qui nous rassemble.

 

Bernard Devert

Facebook