J'agis

La Maison La Fôret

DSC_7619_r.jpg
  • Adresse
    149 bd de l’Observatoire
    06340 LA TRINITE
  • Nature
    Pension de famille
  • Typologie

    15 logements et des espaces collectifs

  • Gestion du site
    2 hôtes de maison, une équipe de bénévoles d’Habitat et Humanisme
  • Association porteuse
    Habitat et Humanisme Alpes-Maritimes

La pension de famille La Forêt a été inaugurée en juin 2010. Située à 6 km de la ville de Nice, elle bénéficie d’un site privilégié, entouré de pins et avec une vue ouverte sur des collines.

Elle offre un cadre familial et convivial qui permet à chacun de se reconstruire et de s’épanouir. La durée de séjour des résidents n’est en aucun cas limitée. Dès que cela est possible et s’ils le désirent, ils peuvent quitter la pension de famille et s’installer dans un logement totalement autonome.

Un havre de paix pour se reconstruire

Maison_LaForet_pension_de_famille_int_HHAlpes_MaritimesLa pension de famille dispose de 15 logements privatifs équipés pour 18 résidents et des espaces de vie collectifs (cuisine, salle à manger, bibliothèque, buanderie, jardin…) favorisant les échanges et la convivialité.

Elle constitue une réponse adaptée pour aider des personnes isolées et fragilisées, en situation de mal logement et d’exclusion, à retrouver leur autonomie.

Placés sous la responsabilité de permanents salariés en lien avec des personnes bénévoles et les partenaires locaux, les résidents retrouvent un équilibre de vie entre un logement privé qui leur assure la sécurité et une vie sociale qui permet de créer des liens et d’éviter l’isolement.

Un accompagnement adapté

La salle à manger de la Maison la Forêt, H&H Alpes MaritimesBien souvent les dispositifs d’hébergement d’urgence ou les logements temporaires ont occupé une place importante dans la vie de ces hommes et femmes qui rejoignent une pension de famille. Fragilisés par toutes sortes de ruptures et le plus souvent isolés, les résidents sont majoritairement célibataires. Ils perçoivent l’Aide Personnalisée au Logement et s’acquittent d’une redevance mensuelle. Leurs ressources sont en général limitées : minima sociaux, salaires très modestes et parfois petites retraites.

Disponibles quotidiennement, les permanents sont les interlocuteurs privilégiés des résidents et remplissent auprès d’eux une  fonction essentielle d’accompagnement, de stimulation, et de médiation. Au quotidien, ils assurent le lien entre les habitants et les services sociaux, les différents partenaires.

Ils sont épaulés par des bénévoles qui assurent une présence de proximité et participent aux activités et animations avec les résidents à l’intérieur et à l’extérieur de la maison : cuisine, jeux, informatique, jardin potager, sorties sportives et culturelles…