J'agis

Entretien avec Florence Scrève-Szeles, directrice générale adjointe en charge de la RSE auprès du gouverneur de la Banque de France, et Marie-Laure Hie, Responsable de la Mission RSE.

Ipa Mobile

Publié le 2 avril 2020 par Eve-Marie Bodin

À la Banque de France, des valeurs axées sur l’intérêt général, des missions inscrites dans la loi et un engagement RSE réaffirmé

Entretien avec Florence Scrève-Szeles, directrice générale adjointe en charge de la RSE auprès du gouverneur de la Banque de France, et Marie-Laure Hie, Responsable de la Mission RSE.

 

Il est relativement aisé pour la Banque de France de se reconnaître dans le nouveau modèle d’entreprise proposé par la loi Pacte, avec une Raison d’Être axée sur l’intérêt général, des missions inscrites dans la loi et un engagement RSE affirmé.

La Banque de France, garante de la solidité des réseaux bancaires en France

Il faut sans doute rappeler que le rôle de la Banque de France, en tant que banque centrale au sein de l’Euro-système, est notamment d’être garante de
la monnaie et de la stabilité financière et d’assurer des services économiques sur le terrain pour les particuliers, notamment les populations les plus fragiles, et pour les entreprises.

Une politique RSE restructurée en 2016 autour de 4 engagements

  • l’engagement éducatif et culturel et notamment rendre la culture économique et financière accessible à tous ;
  • l’engagement économique et citoyen et notamment la prévention du surendettement, l’inclusion bancaire et le microcrédit, une démarche d’investissement responsable pour la gestion de ses fonds propres, un système de cotation des entreprises qui intègrent des critères RSE ;
  • l’engagement environnemental et la prise en compte du changement climatique comme un facteur d’instabilité du système financier avec une sensibilisation des acteurs de la banque et assurance aux risques environnementaux ;
  • l’engagement vis à vis des collaborateurs dont les maître-mots sont parité, inclusion et diversité.

À titre d’exemple sur le volet économique et citoyen, dans le cadre des activités de l’Observatoire de l’Inclusion Bancaire présidé par le gouverneur de la Banque de France, l’institution a la charge de s’assurer du respect du plafonnement des frais bancaires vis-à-vis des populations fragiles.

Nous avons par ailleurs organisé des rencontres régionales du microcrédit réunissant l’ensemble de l’écosystème (les réseaux bancaires, associatifs, les fédérations professionnelles, les travailleurs sociaux…) afin de faire connaître et promouvoir le microcrédit comme un outil d’inclusion bancaire et sociale.

Ces actions bénéficient notamment aux locataires pris en charge par Habitat et Humanisme qui ont entamé un projet de réinsertion avec les travailleurs sociaux qui les accompagnent.

Sur le volet interne, pour nos collaborateurs les plus engagés, et/ou qui souhaitent construire un projet de retraite, nous organisons des passerelles vers différentes associations. C’est ainsi que nous avons, il y a 2 ans, décidé de mettre en place un partenariat avec Habitat et Humanisme, autour du mécénat de compétences de fin de carrière. Cela concerne en 2020, 6 collaborateurs à moins de 24 mois de leur départ en retraite, parmi les 50 salariés aujourd’hui concernés par ce type de mobilité.

Un cercle vertueux qui apporte professionnalisation aux associations et permet aux collaborateurs de la Banque de France de se projeter dans une activité bénévole lorsqu’ils prendront leur retraite.

“…Alors que nos missions marquent notre utilité externe, notre RSE doit marquer de plus en plus notre exemplarité interne… ”.

François Villeroy de  Galhau, Gouverneur de la Banque de France – conférence ORSE/C3D/Banque de France “Repenser la place des entreprises dans la société”, le 15 janvier 2019.

 

________________________________________________________________________________________

Cet interview est issu de notre revue semestrielle, Investir pour Agir, la lettre des investisseurs philanthropes et entreprises.

Retrouvez tous les entretiens de ce numéro :

• Raison d’être et société à missions – Entretien avec Géraldine Fort, déléguée générale de l’Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (Orse).

• Moins de gaspillage, plus de partage – Entretien avec Emeric Froidefond, chargé des partenariats entreprises chez Agence du Don en Nature

• Acteurs de la ville durable et inclusive – Entretien avec Nathalie Bardin, Directrice Marketing stratégique, Innovation et RSE, chez Altarea Cogedim

• Enrichir notre raison d’être en mobilisant nos collaborateurs – Entretien avec Gilles Vermot Desroches – Directeur du développement durable – Schneider Electric

• Point Passerelle du Crédit Agricole : écouter, comprendre, aider – Entretien avec Véronique Lebreton, responsable RSE et Inclusion bancaire à la FNCA, Fédération Nationale du Crédit Agricole, organe de concertation et d’orientation collective des Caisses Régionales.

 

Facebook