J'agis

Entretien avec Nathalie Bardin, Directrice RSE, Innovation et Communication Groupe chez Altarea.

Ipa Mobile

Publié le 2 avril 2020 par Eve-Marie Bodin

Acteurs de la ville durable et inclusive

Nathalie Bardin Copyright Didier Cocatrix

Entretien avec Nathalie Bardin, Directrice RSE, Innovation et Communication Groupe chez Altarea.

 

Comment le groupe Altarea envisage-t-il sa responsabilité d’entreprise ?

Notre  groupe a une haute conscience de sa responsabilité d’entreprise. Nous répondons à des besoins fondamentaux, à commencer par celui de créer des logements de qualité pour permettre à chacun d’avoir un toit en fonction de ses moments de vie. En tant que premier développeur immobilier des métropoles, nous participons aux transformations urbaines, que ce soit en récréant des centres-villes, en restructurant des immeubles pour leur donner une nouvelle vie et répondre aux nouveaux usages, en imaginant des espaces où il fait bon vivre. Nous avons une responsabilité d’intérêt général sur l’ensemble de nos métiers.

Comment se décline votre politique RSE ?

Il y a 10 ans, on ne parlait pas de Responsabilité sociétale d’entreprise mais de développement durable. Nous avons d’abord adressé cet enjeu sous l’angle environnemental en recherchant les plus hautes certifications pour nos opérations, que ce soit en logement, en bureau ou en commerce.

Parallèlement, sous l’impulsion de notre Président- Fondateur, notre groupe  s’est  engagé dans  un partenariat avec le Mouvement Habitat et Humanisme. Cela traduit nos convictions et notre engagement sociétal. En tant qu’entrepreneur de ville, nous croyons que nous avons un rôle pour participer à une ville plus solidaire et inclusive. Nous réalisons plus de 20% de logements sociaux, mais  nous souhaitions aller plus loin, en mettant notre expertise pour aider à loger des publics plus précaires. Depuis 2007, nous avons ainsi accompagné Habitat et Humanisme à travers un mécénat d’envergure, autour de trois axes : le renforcement des moyens de prospection et de gestion de logements de l’association ; la contribution à un programme d’habitats collectifs pour personnes en grandes difficultés, notamment des pensions de famille et des résidences intergénérationnelles ; la participation à des opérations de communication et de promotion. Nous sommes aujourd’hui très fiers d’avoir contribué à la réalisation de 15 pensions de famille et résidences intergénérationnelles, et d’avoir pu permettre à plus de 500 personnes de retrouver un toit décent et le chemin de l’insertion.

Ce soutien s’est traduit par une participation financière, ainsi que par l’implication des collaborateurs du groupe, apportant leur expertise et leur concours aux projets situés sur leur territoire.
Des actions de crowdfunding au bénéfice du Mouvement ont également mobilisé nos équipes.

Y-a-t-il eu des évolutions récentes dans cette politique ?

Effectivement, en 2015, nous avons retravaillé l’ensemble de notre démarche RSE dans une stratégie globale “Tous engagés”, en développant outre nos engagements environnementaux le volet social et sociétal. Alors que la précarité ne cesse d’augmenter et que les disparités se creusent en France, ces enjeux nous apparaissent cruciaux.

“Tous engagés” exprime notre responsabilité commune, à tous les niveaux du groupe, quels que soient les métiers. Nous intégrons ainsi complètement les enjeux extra-financiers aux résultats financiers en nous inscrivant dans une stratégie de croissance responsable.

Des exemples d’actions menées dans ce cadre ?

En 2018, nous avons créé SOCO, foncière commerciale solidaire en joint-venture avec le Crédit Coopératif et Baluchon (entreprise de l’économie sociale et solidaire), pour créer en pied d’immeuble des locaux commerciaux dédiés à des entreprises de l’ESS. Le dispositif repose sur l’acquisition du local par le biais d’obligations à impact social uniquement et ce, sur une durée d’au moins 15 ans. Une première opération est en cours dans le XIIIème à Paris, pour la création de “Bouillon Club”, une plateforme d’innovations dédiée à l’alimentation éthique et responsable.

Est-ce que le groupe se rapproche de l’entreprise à missions telle que prévue dans la loi Pacte ?

Effectivement, même si elle n’est pas inscrite formellement dans nos statuts, la volonté d’Altarea est d’être acteur avec ses partenaires, de la ville durable et inclusive. C’est aussi le sens du nouveau partenariat signé avec Habitat et Humanisme, dans lequel le groupe se positionne comme co-développeur de l’habitat intergénérationnel et inclusif au côté du Mouvement. Cela impliquera le portage de projets en commun et également l’engagement des collaborateurs au côté des équipes d’Habitat et Humanisme. Ce qui correspond d’ailleurs à une tendance de fond, nous recevons de plus en plus de propositions de nos salariés souhaitant participer et s’impliquer directement pour donner un peu plus de sens à leurs actions.

__________________________________________________________________________________________

 

Cet interview est issu de notre revue semestrielle, Investir pour Agir, la lettre des investisseurs philanthropes et entreprises.

Retrouvez tous les entretiens de ce numéro :

• Raison d’être et société à missions – Entretien avec Géraldine Fort, déléguée générale de l’Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (Orse).

• Moins de gaspillage, plus de partage – Entretien avec Emeric Froidefond, chargé des partenariats entreprises chez Agence du Don en Nature

• Enrichir notre raison d’être en mobilisant nos collaborateurs – Entretien avec Gilles Vermot Desroches – Directeur du développement durable – Schneider Electric

• A la Banque de France, des valeurs axées sur l’intérêt général, des missions inscrites dans la loi et un engagement RSE réaffirmé – Entretien avec Florence Scrève-Szeles directrice générale adjointe en charge de la RSE auprès du gouverneur de la Banque de France, et Marie-Laure Hie, responsable de la Mission RSE.

• Point Passerelle du Crédit Agricole : écouter, comprendre, aider – Entretien avec Véronique Lebreton, responsable RSE et Inclusion bancaire à la FNCA, Fédération Nationale du Crédit Agricole, organe de concertation et d’orientation collective des Caisses Régionales.

 

Facebook